Immeuble Sainte-Claire

ADRESSE:
737-741 Sainte-Claire, Arrondissement de la Cité (Québec)
FIN DES TRAVAUX:
2014
ÉQUIPE DE PROJET
Architecture: Jacky Deschênes, Christine Laferrière, Mélanie Lachance.
Entrepreneur général: Les Entreprises Cardinal inc.
DESCRIPTION DU PROJET

L’immeuble situé au 737-741 de la rue Ste-Claire, en plein cœur du quartier St-Jean-Baptiste, a été construit au tournant du 20ième siècle. Il s’est d’abord vu attribuer une vocation à la fois commerciale au niveau 1 et résidentielle au niveau 2, vocations qui furent conservées jusqu’à la fin des années 90 où il a été complètement converti pour abriter deux petits logements.


Les propriétaires actuels l’ont acquis en 2012. Conscients que les années pouvaient avoir imposé des conditions affectant son état, leur objectif était de procéder à sa rénovation, sans préciser l’orientation qu’ils donneraient alors à ce projet.


Soucieux d’apporter à la fois une dimension technique mais aussi un regard architectural au projet, les propriétaires se sont associés à la firme Atelier 4e Niveau – Jacky Deschênes Architecte. Rapidement, une évaluation du potentiel qu’offrait le bâtiment a permis de déterminer les lignes directrices du projet dont l’essentiel était de ramener la façade de l’immeuble le plus près possible de ce qu’elle était à l’origine et d’effectuer le réaménagement complet des logements afin de les mettre au goût du jour tout en conservant des traces de l’histoire du bâtiment.

L’immeuble original était constitué d’un corps de bâtiment principal de deux étages construits avec des murs massifs de maçonnerie et une annexe latérale en bois recouverte d’un parement léger au niveau 1 et surhaussé d’un tambour au niveau 2. Le projet a donc permis de remettre à neuf la maçonnerie de briques et de recréer la vitrine sur rue du rez-de-chaussée, en plus d’agrandir l’immeuble en complétant l’annexe et en y insérant un escalier qui permet de relier la rue à tous les niveaux en plus d’accéder à une nouvelle terrasse aménagée sur la toiture. Le retrait du volume de la sortie au toit par rapport au reste de la façade, de même que le changement de traitement d’un même matériau, permet de d’assurer de diminuer l’impact de l’agrandissement et ainsi assurer une intégration harmonieuse avec son voisinage.

La restauration complète de la façade a été complétée dans le respect des détails d’assemblage de maçonnerie, dont la réfection du fronton, et de la corniche en acier. Les fenêtres du niveau 2 ont repris les modèles originaux soit des fenêtres à battants avec ouverture à la française surhaussées d’une imposte vitrée. Les portes ont quant à elles été remplacées par des portes architecturales en bois inspirées des portes traditionnelles du quartier St-Jean-Baptiste. L’annexe a été entièrement reconstruite et affiche maintenant un aspect plus contemporain avec un revêtement de panneaux de fibrociment. Un détail particulier a de plus été réalisé à partir d’une pièce de bois assortis aux portes et fenêtres afin de venir tisser un lien entre l’ancien et le nouveau.


Les aménagements intérieurs avec de multiples pièces fermées font maintenant place à de grandes aires ouvertes sur l’escalier. Ce dernier conservé et restauré au premier niveau, est surhaussé d’un nouvel escalier avec palier ajouré en bois qui permet à un maximum de lumière de descendre sur tous les étages. Chacun des logements a de plus accès un petit balcon donnant sur une cour intérieure voisine, permettant surtout de maximiser l’apport de lumière du jour à l’intérieur du logement. La plupart des murs de maçonnerie et planchers de madriers de bois ont été restauré et laissés à nu. Enfin, le projet a aussi permis d’intégrer différents matériaux provenant du dégarnissage, comme de larges planchers de madrier qui ont été réutilisé dans un nouvel assemblage de porte escamotable.